Le Vrai Débat répond à Claude Malhuret

“Si comme disait Talleyrand, la politique est l’art d’agiter les peuples avant de s’en servir, alors nous avons pris une grande leçon de politique de quelques gouverneurs de ronds-points qui ont réussi à transformer en fureur la colère de quelques dizaines de milliers de personnes et à leur faire croire qu’ils sont à eux seuls le peuple français (salve d’applaudissements).

Il ne reste plus aujourd’hui dans les rues le samedi que quelques acharnés d’un mouvement sans but et sans programme, zigzagant le long des boulevards comme des canards  décapités. S’enivrant de selfies sur fond de poubelles en feu. En répétant on ne lâche rien, sans qu’on sache d’ailleurs ce qu’ils tenaient. Le spectacle est navrant et pourtant beaucoup d’inquiétudes sont réelles. L’objectif du Grand débat, si j’ai bien compris, est d’y répondre. Sa principale vertu c’est qu’il a remplacé les révoltés des braseros plus centrés sur eux-mêmes qu’un trou et refusant tous dialogues par des élus locaux et leurs concitoyens dans les mairies.

Entre Montesquieu et Tocqueville d’un côté, Drouet et le boxeur du pont des arts de l’autre, je choisis les premiers, même s’ils n’ont pas d’amis sur Facebook” Claude Malhuret

Très cher Monsieur Claude Malhuret,

 

C’est avec admiration et émotion que nous vous adressons ces quelques mots.

Quelle éloquence, quel talent pour l’écriture …

Nous ressentons réellement que votre priorité est de toucher la perfection et de briller aux yeux des 3 ou 400 personnes qui vous acclament dans ce lieu empreint de vérité.

 

Permettez-nous de vous venir en aide en corrigeant quelques affirmations erronées apparaissant dans votre splendide allocution et ce afin qu’elle atteigne le sublime.

 

Conscients qu’il est difficile pour quelqu’un de votre rang de s’abaisser à salir les semelles de ses SANTONI en allant à la rencontre des citoyens de France…

Conscients que les éléments dont vous disposez et que vous avancez fièrement proviennent de vos médias de référence, tels que BFM, CNEWS…

(Médias qui, tout à fait entre nous, souffrent de surdité, de cécité, voire même d’un certain déni face à la réalité… Ce doit être pénible de ne pouvoir pratiquer son métier et d’en être réduit à suivre des consignes strictes venant du dessus. Humiliant de ne pouvoir exercer le métier qu’ils avaient pourtant choisi en pensant informer leurs semblables).

 

Soit, poursuivons …

Vous ne pouvez connaître votre peuple tel qu’il est.

 

Nous, petites gens du peuple et de la rue, tenons à préciser que les quelques canards qui zigzaguent ne sont pas encore décapités. Ils ne sont qu’éborgnés et mutilés… la décapitation suivra peut-être, qui sait.

 

D’autre part, les “quelques dizaines de milliers” de personnes en colère dont vous parlez sont en réalité au plus bas 2 millions (vos services de renseignements pourront facilement vous le confirmer, étant intégrés parmi les groupes de réseaux sociaux de ces gueux).

Les résultats de sondage délivrés par vos médias révèlent que 70% du peuple français soutiennent les crasseux gouverneurs édentés de ronds-points.

Quelque soit le nombre de ces “Jojo gilet jaune” il vous faut accepter qu’ils sont le peuple de France et le petit millier d’êtres supérieurs que représente votre caste  (+/- 350 sénateurs et +/- 560 députés) sont censés les entendre et les servir au mieux.

Car ce sont ces gens qui ne sont rien qui paient vos SANTONIS, la moquette de Brigitte, les voyages de Monsieur BENALLA et les sous-vêtements coquins de “femmes de bons soins” de Monsieur CASTANER.

 

A l’inverse de Monsieur Macron en voyage à la Réunion et entouré de jeunes hommes ou lors de la fête de la musique, entouré de joyeux jeunes danseurs, ces infâmes gilets jaunes n’ont que des poubelles en feu à mettre en fond de selfie. Quel manque de goût effectivement. Mais chacun fait les selfies qui lui ressemblent et le représentent.

 

Le dernier point important sur lequel nous aimerions vous venir en aide et vous éclairer, concerne le “Grand Débat” et les “on ne lâche rien” qui n’ont pas été scandés assez fort, puisque visiblement vous n’avez toujours pas “entendu” les revendications des canards mutilés.

 

Les revendications sont pourtant simples, nous demandons le respect et l’application des trois mots qui définissent la France : liberté, égalité et fraternité.

 

Concernant la fraternité, nous ne vous avons pas attendu ?

 

Concernant la liberté et l’égalité, nous sommes malheureusement dépendants de personnes incompétentes et ce, parce que nous respectons les lois de ce pays, à l’inverse de ses  dirigeants.

 

Forcés d’admettre que nos représentants passent plus de temps à se mesurer dans des concours d’arrogance et de mépris.

Mais aussi à cacher au monde la vérité sur les traitements journaliers réservés au peuple français, tandis qu’ils critiquent et jugent les mauvais traitements de certaines dictatures étrangères.

Nous constatons et comprenons que pour vous le plus important est le paraître et le faire paraître. Que Montesquieu et Tocqueville soient plus fringants que Eric (le prénom de Drouet

est Eric) et le boxeur du pont des arts (Christophe Dettinger), mais la réalité de la vie d’un citoyen est toute autre.

 

Et là encore, compréhensifs, nous constatons que cette réalité ne l’est pas pour vous.

Aucun de nos représentants connaissant l’histoire de France sur le bout des doigts, n’auraient la force et l’endurance de vivre une semaine comme un citoyen lambda.

Imaginez ! nous mangeons des pâtes plus d’une fois par semaine, lorsque nous avons la chance de manger tous les jours.

Oui, c’est avec un certain effroi qu’il nous faut admettre qu’il y a bon nombre de “pauvres” en France. Mais quelle horrible image.

 

Nous comprenons, dès lors, que vous préférez ignorer des demandes auxquelles vous ne pouvez répondre car vous ne les comprenez pas, vous ne connaissez pas le sujet dont nous vous parlons : la vraie vie.

 

Bien que le nombre de vos qualités et “pistons” soient incalculables, nous sommes d’accord avec vous sur ce manque de réponse et de considération pour le peuple.

Ce peuple de canards éborgnés, de gouverneurs de ronds-points, de zigzagueurs, vêtus de cet affreux accessoire d’un jaune écoeurant et d’extrêmement mauvais goût, va devoir comprendre qu’il ne s’agit pas d’un problème d’écoute entre eux et leurs dirigeants, mais plutôt d’un problème de compétences.

 

Vous n’avez pas les compétences pour diriger ce troupeau de rageux racistes, antisémites, illettrés, fainéants, ou n’importe quel troupeau d’ailleurs.

Et c’est pour cette raison que nous vous proposons de le faire pour vous.

Nous possédons la solution pour que chaque citoyen français puisse vivre dignement, y compris les gens qui sont tout, les gens à qui il suffit de traverser la rue pour trouver du travail… Dans la France, à qui nous envisageons de rendre son splendide visage, chacun aura sa place d’être humain, de personne individuelle.

 

Par contre, nous sommes contraints de devoir vous annoncer que l’objectif du Grand débat, que vous n’avez pas bien compris, n’est pas d’y répondre.

Sa principale vertu c’est qu’il a remplacé les révoltés des braseros plus centrés sur eux-mêmes qu’un trou noir et refusant tous dialogues, par un enfumage de plus, faisant perdre leur temps aux élus locaux et leurs concitoyens dans les mairies. Vous serez très prochainement avisé des tricheries honteuses, mais peu surprenantes qui alimentent chaque jour les révélations et vérités du Grand débat.

 

Soyez certain, très cher Monsieur Malhuret, que cette horde d’hideux sauvages décapités et habillés de ridicules gilets jaunes laisseront plus de traces dans l’histoire de France, que votre apparition théâtrale ce mardi 10 avril 2019. Apparition qui n’aura sa place nulle part, si ce n’est dans notre poubelle ?

 

Très respectueusement

 

Le Vrai Débat

 

PS : Seriez-vous chasseur (canards décapités), que nous ne serions pas étonnés.

Partager :
  1. J’espère que vous avez envoyé ça à l’intéressé.
    Quand je pense que les impôts servent à ce « pourri ».
    En voilà un qu’il faut destituer avec pas mal de ses collègues.

  2. Encore un pantin ! Ils ne prennent même plus la peine de dissimuler les ficelles, elles sont tellement grosses que même un aveugle peut les ressentir. Un jour il faudra les … et … ces Pinocchio de bois pour faire …

    1. Nous nous sommes permis de « pointiller » les propos tombant sous le coup de la loi avant d’approuver votre commentaire, si soucis, dites le nous, nous le supprimerons.
      Merci pour votre commentaire.

  3. J’espère que vous l’avez publié en commentaire sur ça page Facebook. On est nombreux à avoir publié des réponses après son discours. 👍

  4. Sacré claude ! je ne savais même pas qui il était !
    un drôle d’oiseau en tous cas
    « Ces sénateurs ont voté pour l’élargissement des dérogations autorisant la chasse des oiseaux migrateurs »
    https://www.politique-animaux.fr/claude-malhuret
    Quand claude parle des gilets jaunes comme des canards décapités on sent le goût des parties de chasse. Les citoyens français seraient-ils pour lui de la volaille de basse-cour ? Ou enrage-t-il de ne pas avoir eu le perchoir de l’assemblée nationale ?
    Il veut rejoindre Tocqueville et Montesquieu ? il n’est pas sur qu’ils l’accueillent à bras ouverts…

  5. Bonjour chers concitoyens.
    Hier 30 000 personnes manifestent dans toute la France, soit 0,5 pour mille de la population…
    Donc ce mouvement des Gilets Jaunes est ultra minoritaire et il sera bientôt balayé. Vive la démocratie….

  6. Du haut de son perchoir, il regarde la foule. Il a préparé consciencieusement son texte. Il est prêt. De son arc méprisant, il décoche ses flèches empoisonnées vers les gilets jaunes. Les propos sont haineux, degradants, ignobles. Nul ne l’arrête. L’assemblée l’acclame. Il aura conquis même le premier ministre qui l’applaudit et sourit à son discours. La sérotonine, l’endorphine, l’oxytocine, la dopamine coulent dans ses veines. Le cerveau du plaisir est activé. Sans pitié, il ira cracher son venin encore plus loin, coupant même la tête des gilets jaunes. Le show s’arrête, le serpent se faufile entre les travées pour se lover dans son siège, congratulé par son camps. Le lendemain matin, il ressentira comme un manque, il repartira très vite revoir les siens chercher sa récompense. L’homme a perdu toute dignité, toute humilité, tout respect. Il a oublié que la vie n’est pas un champ de guerre, il a oublié que chacun se doit de planter un drapeau blanc dans son cœur.

    Cordialement et tristement votre

  7. Claude Malhuret = Maire de Vichy, cela ne s’invente pas ! Ces propos fascisants sont assez explicites et indignes d’un élu d’une république libre . Il perpétue tristement l’idéologie raciste et l’esprit de détestation d’un pouvoir politique de sinistre mémoire qui avait élu domicile dans cette ville à son corps défendant, pendant la seconde guerre mondiale.

    Je suis abasourdi par la haine que ce monsieur a du peuple français dans sa très grande majorité. A la parade, le petit coq a tenté de faire le paon devant un auditoire averti de la manœuvre et habité du même mépris envers le peuple travailleur, celui qui fait tourner la baraque et leur permet de pérorer en insultant leurs  » très chères, très chers compatriotes »….

    M.Malhuret a choisi pour clore sa missive fielleuse la compagnie de deux auteurs célébrissimes pour se faire mousser sans pour autant avoir nullement leurs talents, à part peut-être pour l’un d’eux qui ne répugnait pas idéologiquement à l’esclavagisme.

    M.Malhuret a choisi la compagnie des morts. Nous préférons de loin celle des vivants.

  8. Bonjour !
    Je suis un peu déçu que vous ne nous preniez pas au sérieux !
    Personnellement je vous avais prévenu chers messieurs et Mesdames les députés(es) et sénat-eurs (rices).
    Nous sommes sur le rond-point de Loches (37) au début du mois de décembre, et Mr Louault Pierre sénateur Maire de Chédigny, nous rend visite ( dans le but d’acheter sa corde, vu la tournure des événements, sait-on jamais), je lui demande d’aller porter à petit message à tous ses amis(es) de l’assemblée Nationale et du sénat,  » Nous ne sommes pas des guignols qui avons décidé de faire un barbecue en plein hiver  » !

    De cet ultimatum de reprendre notre vie en main, et main dans la main, j’ai parcouru des milliers de kilomètres en région centre pour unir tous nos ronds-points. Qui entre eux construiront un mouvement citoyen, sur la base de valeur commune e tune reconnaissance mutuelle par un objet commun qui est le respect de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen ainsi que la préservation de notre Planète. bien à vous rachide litim ( région centre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *